MODE

Manolo Blahnik célèbre ses 50 ans avec une capsule dorée. 

Manolo Blahnik célèbre ses 50 ans avec une capsule dorée. 

Adulé par Diana Vreeland, rédactrice en chef du Vogue américain, c’est Carrie Bradshaw qui a rendu aussi populaire les souliers de Manolo Blahnik. Dans Sex and the City, c’est avec des escarpins en satin ornés de cristaux que M. Big l’a demandée en mariage, avant qu’un cambrioleur exige de les récupérer. L’influence planétaire du chasseur espagnol se poursuit alors, devenant une véritable référence dans la culture pop. Dans Le Diable s’habille en Prada, Niger remet à Andy une paire de talons Manolo, tandis que dans Twilight, Bella Swan épouse Edward Cullen dans les iconiques talons aiguilles Swan. Partout la marque est mise à l’honneur. Ses escarpins et sandales aux lignes sensuelles et raffinées deviennent de véritables personnages à part entière. 

Une collection anniversaire pour les 50 ans d’une marque phare.

Récompensé en 2012 de l’Outstanding Achievement Award au British Fashion Award, Manolo Blahnik signe pour les 50 ans de sa marque une collection capsule de souliers intégralement dorés. Les nouveaux styles, fusionnés avec des classiques réimaginés, font la part belle aux plus belles matières.

Parmi les modèles festifs et glamours, les « Bells », sandales à talons aiguilles ornées de petite cloches ludiques au niveau de la cheville , inspirées des bracelets à breloques portées par la mère de Manolo durant son enfance ou encore les « Flequillo », des bottes plates exagérées avec des détails découpés. On retrouve également des mules qui associent plumes et feuilles d’or, des bottes couvertes d’une multitude de franges dorées ou encore d’une dentelle délicate et scintillante, ou encore des escarpins agrémentés de bijoux. Enfin, les iconiques Hangisi, Maysale, Lurum et Nadira ont été rehaussées dans des tissus grandioses d’or liquide, de satin et de maille fine, soulignés par les ornements en cristaux de citrine Swarovski.

Un musée virtuel comme retrospective de l’héritage de la maison. 

50 ans après l’ouverture de sa première boutique sur Old Church Street, à Londres, Manolo Blahnik inaugurera le 18 novembre un musée virtuel baptisé A New Way of Walking. À travers cinq salles interactives, l’exposition retrace le travail du chasseur. Dans The Palette Room, 80 croquis sont disposés chromatiquement et dans The 70’s Room, des extraits de films, de coupures de journaux,  des portraits inédits et des photographies personnelles sont présentés. La salle 12 Friendships revient sur les amitiés du chausseur, The Gold Room célébre l’opulence et l’excès de ses collections, et Our Family met à l’honneur les artisans de la maison.

Retrouvez ici le nouveau rachat français du groupe G-III Appareil Group.

Share this post